Cérémonie du 8 mai 1945

J’étais ce matin avec Jean Laurent Félizia et notre liste La Ville Heureuse pour célébrer le 8 mai 1945: la capitulation de l’Allemagne Nazie, la victoire des droits de l’Homme contre l’ignominie et la barbarie, les prémices de la construction de la paix.

J’ai toujours écouté les discours et les témoignages avec attention et surtout avec effroi. 60 millions de victimes civiles dans ce conflit, un nettoyage ethnique, la déportation, les camps de concentration, d’extermination.

J’ai du respect et de l’admiration pour nos Anciens Combattants. Ils entretiennent la mémoire de celles et ceux qui se sont battus pour la liberté.

Je regrette l’absence de jeunes. J’ai vu que dans les autres communes du Var des enfants étaient présents: c’est la transmission de la mémoire.

C’est aussi un moment de rassemblement et d’unité où l’on doit rappeler que la paix est fragile.

Florian Janetti

 

Ce contenu a été publié dans Billet d'humeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *