A mi-parcours !

Au mois de Mars prochain, il y aura trois années entières qui se seront écoulées depuis les dernières élections municipales, celles-là même qui auront reconduit dès le premier tour de scrutin le maire dans le fauteuil qu’il occupe depuis plus de vingt ans.

Je me garderai bien de prendre des airs de censeurs au moment où notre commune a besoin de de faire corps dans les défis qui l’attendent.

Avec Brigitte Vanborre qui m’accompagne depuis trois ans, nous avons toujours fait preuve d’une volonté sans faille pour participer activement aux travaux de notre assemblée municipale.

Sans être toutefois toujours en phase avec les décisions prises par la majorité réunie autour de son leader, nous nous sommes efforcés de mener le débat autant que faire se peut dans l’intérêt de notre commune.

Certes, on nous a souvent rappelé que nous n’avions pas recueilli la majorité des suffrages pour se permettre de tenir la dragée haute sur certains sujets mais nous nous sommes convaincus par éthique qu’il fallait concentrer notre énergie sur des sujets majeurs et les nourrir de nos compétences pour apporter une dose de Ville Heureuse aux actions municipales.

A mi-parcours et personnellement, je peux regretter que certaines propositions qui relevaient plus de compétences professionnelles n’aient pas fait l’objet d’une attention plus respectueuses.

Que ce soit sur des sujets touchant à l’aménagement du territoire comme aux finances et à la gestion de la chose publique, nous avons courageusement tenté de poser notre pierre à l’édifice dans les débats qui ont eu lieu. Même si ces efforts ont plus été couronnés de frustration que de satisfaction, nous poursuivrons par notre présence assidue le mandat que certainEs nous ont confié non pas pour exercer une opposition à d’autres mais bel et bien pour animer le débat et être force de proposition.

Les temps à venir risquent outrageusement de nous priver de ce débat indispensable que nous nous devons toutes et tous d’entretenir avec sincérité pour ne pas priver la démocratie de son entière et pleine expression !

Jean-Laurent Félizia

Ce contenu a été publié dans Gazette du Lavandou. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *